E
U
R
O
P
A
N
F
R
ARCHIVES
Sessions :
E
U
R
O
P
A
N
1
4
SESSION 14
Sessions :
Réalisations
Retour

Grenoble — Site Vaucanson-Neyrpic

réalisation architecturale

Du site d’un grand ensemble à Saint-Ouen-l’Aumône pour le concours, au tissu hétérogène de la périphérie de Grenoble, Souquet et Defrain poursuivent la même démarche de révélation des particularités du site, de fabrication d’un répertoire de formes et d’actions puis d’installation d’une nouvelle topographie par le projet : un travail singulier sur la limite et la fragmentation. Pour le terrain Neyrpic, ils distinguent trois principes générant le projet et la nouvelle topographie : les limites, les frontières et les lisières.

 

étude urbaine et architecturale

Le projet est issu d 'une transposition de site du concours Europan 4 {primé en juin 1996), portant sur un quartier de 1500 logements à réhabiliter â Saint-Ouen-L'Aumône au Nord de Paris (95), et déplacé sur une friche industrielle située à Grenoble (les anciens terrains de la cantine «Neyrpic »)Cette démarche à fait l'objet    d 'une argumentation dans le cadre de l'établissement d'un dossier «REX»Ce changement de site s'inscrivait dans les critères et problématiques établis par EuropanLes arguments de cette transposition permettent de dégager des notions architecturales, urbaines et paysagères déclinant les idées du concours d'idée sous une forme renouveléeElle a donné lieu à une étude urbaine sur l'ensemble du quartier, une réflexion sur les limites et leurs possibles, les déplacements et perméabilités, la redéfinition et ré-affectation des solsLe cadre de travail initié par Europan distingue une première phase d'étude diagnostic urbain fié à une proposition pouvant déboucher sur une réalisation en seconde phaseDans un premier temps, les interlocuteurs ont été principalement les Services de Prospective Urbaine de la Ville de Grenoble, et EuropanPar la suite, une étude de faisabilité centrée sur le terrain opérationnel a permis d 'élaborer un cahier des charges validé par la Ville, et enfin, à la désignation de maitres d'ouvrage sur ce cahier des chargesLe site est situé en périphérie Sud de la commune de Grenoble, entre le cours de la Libération et les voies SNCF. Ce site de 9600 m2 était libre depuis 1992, il a été acheté par la ville en 1997 qui souhaitait y réaliser un programme mixte d'activités et de logements et n 'avait pas fait l'objet d'études de faisabilitéLa municipalité voulait penser ce territoire et ses abords à long terme dans le cadre d'une réflexion globale sur le développement et les mutations possibles de ce quartier, marqué par sa situation singulièreIl est situé dans un quartier plus vaste, qualifié de difficile pour la ville, les associations de quartiers sont fortement présentes et pour lequel les statuts d'espaces publics et privés sont appelés à être modifiésLa population habitant les cités proches est vieillissante, et le locatif se transforme petit à petit en accession

La parcelle entière appartenait à la ville permettant d'assurer aisément la faisabilité de l'opération. La ville souhaitait débloquer la situation de friches en attente depuis plusieurs annéesL'achat du terrain et la volonté d'obtenir un programme mixte de logements (sociaux + accessions) et d'activités sur ce site nécessitait que soit précisée une stratégie urbaine globaleEuropan présentait un intérét dans le processus de réalisation et de concertation des études mettant en synergie tout les acteurs : élus, services techniques, architectes, habitantsLa mise en place des structures de dessertes devait instaurer une micro-centralifé capable d'identifier le caractère du lieu : passages publics transversaux et longitudinaux.  
Il était demandé de composer un programme mixte intégrant des locaux d'activités à l'opération (3000 m2 au sol destiné a l'activité 9600 m2 de parcelle disponible), une salle polyvalente de 100 m2 environ (abandonné par la suite) et 90 logements dont les 213 en accessions (67 logements au final seront construit). 
L'hétérogénéité du tissu urbain demandait une réponse adaptée aux périphéries de l'opération. La réponse apportée devait maîtriser et intégrer l'impact de la restructuration sur son environnementparliculierement en bordure du Cours de la libération et de ses contre-alléesIl fallait intégrer une opération de logements dans un tissus urbain isolé entre des coupures urbaines importantes (voies ferrée et cours de la Libération).

L'étude d'urbanisme devait aboutir à une faisabilité opérationnelle. Cette mission a été réalisée en liaison avec les services techniques, et intégra plusieurs réunions d'informations avec les habitants

CONTACT
FR | EN