E
U
R
O
P
A
N
F
R
ARCHIVES
Sessions :
E
U
R
O
P
A
N
1
5
SESSION 15
Sessions :
Les projets
Retour
A(gri)puncture — Pays de Dreux
Tout comme le corps humain, le territoire est un organisme vivant, constitué d’organes ayant chacun un rôle précis dans son fonctionnement : les organes mous – zones agricoles, espaces naturels, zones urbanisées –, les muscles faisant émaner des énergies – lieux d’intensité urbaine, zones d’activités, lieux touristiques–, les vaisseaux sanguins – réseau permettant l’accès aux éléments du territoire –, et également un squelette englobant ces différents composants.
De la même manière que le corps, le territoire évolue, s’adapte et interagit avec son environnement, afin de conserver un état d’équilibre où les organes peuvent fonctionner ensemble en bonne intelligence.
La ville et la campagne se situent aux deux extrémités d'un cercle. Elles s'éloignent en se faisant face et se rapprochent en se tournant le dos. La proposition vise à maintenir ou créer des synergies plutôt que des rivalités entre les zones rurales et les intensités urbaines, afin de révéler une pratique inhérente au territoire, sa résilience. La méthode élaborée tente de manipuler de façon ponctuelle – à la manière de l’acupuncture – des zones d’intensités spécifiques afin de révéler au mieux le territoire.  
L’autoroute A154, composante du territoire, est généralement perçue comme une fracture divisant les espaces ; l’infrastructure repensée ici comme l’épine dorsale du territoire autour de laquelle tout le réseau d’interventions serait stimulé comme des points d’acupuncture. En agissant ainsi ponctuellement sur des points émergents, il est possible d’intervenir sur des transformations maîtrisées pour l’ensemble du Pays de Dreux.
Le projet établi une table de stratégies urbaines génériques qui jouent le rôle de couche principale sur laquelle un schéma programmatique sera ensuite tracé, à la fois générique et contextualisé. Les échantillons territoriaux situés aux lisières entre les zones d'activité, le paysage rural et le tissu villageois permettent de percevoir l’interaction des différents milieux telle une réaction chimique.
A(gri)puncture vise une conversion progressive d’une série d'espaces délaissés en territoire productif, en utilisant l’agriculture comme un catalyseur urbain fondamental. Il met l'accent sur l'importance du développement de la communauté locale, et la densité comme opportunité d’animer la ruralité à travers différentes échelles d’interventions. Il donne accès aux espaces naturels, Il soutient l’agriculture à petite échelle, les marchés locaux, les circuits courts et l’économie circulaire tout en prenant en compte la nécessité d’une nouvelle typologie de ZAE plus flexible à l’échelle humaine.
L'avis du jury
Le projet repose sur une analyse territoriale fine, entres milieux naturels, espaces agricoles, infrastructures de liaison régionales et locales. Le réseau routier constitue une armature de mobilités et de corridors écologiques, à laquelle s’accrochent des activités, tournés à la fois vers les entreprises, les agriculteurs, et les habitants. Le projet traite plusieurs sites et territoires d’interface, chacun rapporté à un thème ou une fonction prédominante, en accompagnant l’émergence d’une agriculture moderne (fermes expérimentales).
 
Appuyé sur une bonne analyse du territoire, le projet combine des interventions à plusieurs échelles dans une vision dynamique et évolutive.
L'équipe
MAI / Mission d'architecture indépendante
 
L’agence fondé par Trung Mai, architecte Vietnamien, diplômé de l’ENSA Paris-Malaquais et Leibniz Universität Hannover. 
 
L’intérêt de MAI porte sur le phénomène de la ruralisation, de l’urbanisation in-situ en Asie du Sud-Est et des zones campagnardes occidentales délaissées. 
 
Cette approche conduit MAI à des études sur l’architecture informelle et l’urbanisme vernaculaire, utilisant comme matières premières la banalité, le chaos, le dysfonctionnement ou la corruption sociale. 

MAI s’est illsutrée par le projet “& Lang;”, une réinterprétation du cluster de villages d'artisanat vietnamien, nominé pour le projet Future de l'année au World Architecture Festival 2018 et présenté à TEDxHanoi 2018. MAI a également reçu le prix ASA (de l'Architectural Siamese Association), Bangkok, Thaïlande en 2015 et 2018.
        CONTACT
        FR | EN