E
U
R
O
P
A
N
F
R
ARCHIVES
Sessions :
Sessions :
Les projets
Retour
Vers un nouveau chapitre des amours de la terre en ville — Stains
En s’appuyant sur l’identité de Stains et de sa cité-jardin, cette équipe propose de réinventer le lien ville-nature en aménageant un continuum écologique et paysager structurant qui traverse l’ensemble du site de projet et prolonge le parc Georges Valbon jusqu’au centre-ville. Cette armature urbaine et écologique inclut les jardins familiaux existants ; elle crée une nouvelle cohésion territoriale en relation avec l’aménagement du futur pôle gare afin de mieux intégrer la ville à la dynamique métropolitaine du Grand Paris.
Deux polarités urbaines apportent de l’attractivité aux lieux : à l’est, le pôle gare et son esplanade multimodale, immergés dans le corridor vert ; à l’ouest, un pôle regroupant une mixité de programmes (commerces, activités, services, parkings et logements) autour d’une nouvelle place – la place des Eléments – ouvre une nouvelle entrée du parc à proximité du centre-ville. De part et d’autre des voies ferrées, deux bâtiments-infrastructure accueillent une partie des programmes d’activités et des parkings pour les deux pôles et constituent des murs antibruit pour les habitations situées à l’arrière. Une promenade prend place sur les toitures de ces bâtiments-infrastructure. Elle est reliée à un système de passerelles permettant de connecter les deux rives.
interviews
  • Interview équipe
  • Avis du jury et de la ville
L'avis du jury
Le jury a apprécié les qualités de ce projet simple qui instaure un dialogue clair entre ville et nature. En s’interrogeant sur la manière d’urbaniser ce site tout en amplifiant son caractère vert, l’équipe définit un archipel urbain entouré d’espaces cultivés. Chaque île, dont la programmation est mixte, répond à son contexte en offrant une densité autour des bâtiments existants et une thématique propre. Si les typologies architecturales de ces pièces urbaines variées n’ont pas toujours convaincu le jury, leurs densités sont claires et répondent aux objectifs de la ville
L'équipe
L’Atelierworkshop est un groupement de cinq architectes indépendants créé par Thomas Jouffe, Emilie Marx, Paola Pfenninger et Sébastien Poupeau, et rejoints un an plus tard par Marie Lang. D’horizons différents, ils partagent la même ambition de développer une approche critique dans leur production architecturale. « La globalisation et la standardisation de notre société tendent à faire perdre aux lieux leur spécificité et leur dimension poétique. Nous défendons une architecture qui entre en résonance avec le contexte tout en répondant aux besoins des usagers, et qui fabrique des atmosphères avant de créer des objets», expliquent-ils. Dans leurs recherches, ils souhaitent répondre aux problématiques de la société contemporaine : nouvelles technologies, réchauffement climatique, préservation des ressources, évolution des modes de vie ou encore vieillissement de la population. « Guidés par une volonté commune de contribuer positivement à la fabrique du cadre de vie », ils répondent à la fois à des concours à travers un travail d’atelier, et à des commandes privées et/ou publiques, à titre individuel ou collectif. Ces expériences professionnelles dans les domaines de l’architecture, de l’urbanisme et du paysage viennent renforcer leurs compétences.
CONTACT
FR | EN