E
U
R
O
P
A
N
F
R
ARCHIVES
Sessions :
Sessions :
Les projets
Retour
DOUR, KOAD, KER — Quimper
Quimper est marqué par la distorsion des schémas anthropiques et naturels. Le projet est abordé selon trois échelles de temps : la journée de 24 heures, l'année et les saisons, le cycle des marées. Cette entrée temporelle permet d'articuler le projet en trois phases, du temps politique de la mise en place des actions au temps long de la résilience.

La première phase de ralentissement vise à ouvrir le site en changeant la place de la voiture. Le quartier, désormais apaisé, peut alors accueillir un programme plus permanent tirant parti de la topographie et des ressources existantes. Enfin, une ville métabolique intégrant le mouvement de l'eau et de la vie se dessine. La recherche de continuité entre le fleuve et les cadres maritimes, boisés, architecturaux et sociaux préfigure un urbanisme inclusif et résilient.

----------------------

>> Retrouvez ci-contre les 3 planches illustrées et le texte explicitant la relation du projet au thème de la session "Villes vivantes" ainsi que le processus de fabrication du projet. 

L'avis du jury
Le projet explore avec subtilité le thème des cycles temporels et des rythmes naturels : le quotidien, les marées, les saisons. C’est une clé d’entrée pour comprendre les rythmes de vie du territoire et une réponse intéressante au thème de la session, au-delà du site de Quimper. L’ordre des panneaux qui inverse la manière d’aborder les échelles de temps et d’espace (de la petite à la grande échelle) apporte un regard original.
L'équipe
CONTACT
FR | EN