E
U
R
O
P
A
N
F
R
ARCHIVES
Sessions :
E
U
R
O
P
A
N
1
4
SESSION 14
Réalisations
Retour

Marseille — Le quartier Le Plan d'Aou

Étude urbaine et architecturale

Le Projet Plan d'Aou : présentation de l'étude par l'équipe Arki_Lab et Bianca Maria Hermansen, Émilie Salling Kjeldsen

De février à juillet 2015, arki_lab a travaillé en collaboration avec les acteurs concernés par la transformation urbaine du plan d’Aou afin de faire émerger des orientations et des stratégies qui s’inscrivent dans le contexte institutionnel, urbain et social. Cela s’est déroulé selon une méthodologie en cinq étapes qui se poursuit encore aujourd’hui afin de mener un processus de projet à la fois cohérent sur la durée et pertinent dans ses orientations et sa mise en oeuvre.


INTÉGRER LE CONTEXTE

L’analyse territoriale et urbaine du site reflète une imbrication des échelles ; du territoire de la métropole aixo-marseillaise à l’échelle du quartier et de son vécu au quotidien. Cette analyse est complétée par une approche orientée sur les pratiques et les perceptions du plan d’Aou avec l’outil arki_nopoly et des rencontres plus informelles avec différents profils d’usagers.

ARKI_NOPOLY 
Arki_nopoly est un outil de communication, d’analyse et de participation créative basé sur les usages de l’espace urbain. Deux sessions arki_nopoly ont été menées entre le Workshop 2 et le Workshop 3, avec plusieurs groupes d’usagers pour récolter des données utiles à la réflexion sur le projet de rénovation urbaine du quartier plan d’Aou.

UN OUTIL DE DIALOGUE

Arki_nopoly est un support au dialogue, au récit. En suivant les questions autour du plateau de jeu, les participants peuvent exprimer par le tracé ou le récit leurs manières de pratiquer le quartier et ses espaces publics. À travers le jeu, c’est également la sensibilisation des publics à l’urbanisme et aux différents enjeux du projet urbain qui est permise.

UNE DÉMARCHE

Les apports d’une telle démarche sont multiples. Il s’agit de valoriser la maîtrise d’usage en facilitant l’identifier et la spatialisation les pratiques, des usages différés dans le temps. C’est aussi capter les perceptions, les représentations de l’espace afin de mieux définir le projet urbain. D’autre part, la mise en place de séances de jeu nécessite d’identifier les “habitants”, les différents usagers et cerner les besoins spécifiques. Enfin, il s’agit de récolter pour le projet des idées pour des propositions spatialisées ou des propositions de modus operandi.


RENCONTRES AU PLAN D’AOU

Les deux premières sessions arki_nopoly se sont déroulées dans des conditions particulièrement propices, où les groupes étaient relativement disposés à consacrer une heure de leur temps à jouer, discuter, échanger à propos de leurs pratiques et leurs perceptions du plan d’Aou. En voulant rencontrer d’autres profils d’habitants - les moins jeunes, les hommes, les jardiniers, les lecteurs, les travailleurs, tous ceux que nous n’avions pas entendus
- il nous est apparu difficile d’exiger une même disponibilité de leur part. À nous de venir à leur rencontre, et échanger, se nourrir de leurs vécus. À travers deux visites au plan d’Aou, ce sont plus d’une dizaine de personnes à chaque fois que nous rencontrons.
Discussions informelles, échanges spontanés, à eux de nous apprendre leurs visions du quartier


ADAPTABILITÉ

Les usages relevés ont montré une grande diversité de profils et de pratiques selon les lieux et les moments ; il s’agit de prendre en compte ces paramètres pour penser l’adaptabilité des espaces publics et des espaces bâtis ; afin de construire le projet sur la base des usages déjà existants tout en permettant de nouveaux usages au plan d’Aou. Ces éléments d’analyse viennent conforter les différentes vocations des espaces et leur programmation, avec une variété d’espaces allant de l’intime au super-public, de l’espace domestique à l’espace à dimension plus métropolitaine.
 














CONTACT
FR | EN