E
U
R
O
P
A
N
F
R
ARCHIVES
Sessions :
E
U
R
O
P
A
N
1
4
SESSION 14
Sessions :
Réalisations
Retour

Villeurbanne — Terrains des Sœurs

étude urbaine et architecturale

SITUATION

Le territoire de Villeurbanne s’est urbanisé sous la pression du développement industriel et du besoin en logements de l’agglomération lyonnaise. Son identité est fondée à la fois sur son centre-ville avec le quartier des « Gratte-ciel », un patrimoine urbain et architectural moderne de référence des années 1930, et ses différents centres de quartier aux morphologies très variées. La Ville souhaite mieux relier les différents quartiers entre-eux, avec le domaine universitaire de la Doua et le parc de la Feyssine au Nord. 

Le terrain des soeurs au Nord-est de la ville de Villeurbanne et à proximité du périphérique lyonnais, se situe sur l’ancien domaine d’une communauté de Soeurs Franciscaines ayant eu un rôle social important pour les populations immigrées à l’origine du peuplement du quartier. Cette activité qui débutent dès le début du siècle, s’est poursuivi jusqu’en 1987, date à laquelle elles doivent quitter le site.
Le site est à l’articulation entre deux secteurs contrastés tant par leur morphologies que par leur occupations sociales, avec un tissu à dominante pavillonnaire et de petites activités à l’Ouest (quartier de la sainte famille, immigration d’origine italienne début XXème siècle) et de petits ensembles de logements collectifs sociaux à l’est (le quartier des Buers, immigration d’Afrique du Nord fin XXème siècle)

La Ville de Villeurbanne s'est portée acquéreur, le 08 mars 1993, auprès de la congrégation des Franciscains du Sacré Coeur, du terrain dit « des soeurs », cadastré BA 95, d'une superficie totale de 24 068 m². A terme, avec les acquisitions des parcelles cadastrées BA 58, 64, 96, 97, 98, 210 et 230, réalisées, en cours ou programmées, la surface totale du projet
d'aménagement portera sur 35 942 m² 
Il a fait l’objet, en 2004, du concours EUROPAN 7.

Le « Terrain des Soeurs » à Villeurbanne est sélectionné en 2002 comme site de projet. Le programme consiste à construire un nouvel îlot résidentiel de 300 logements environ, intégrant innovation typologique, espaces publics
conviviaux, trame paysagère, « rotule » entre les quartiers des Buers, des Saintes Familles et des grands équipements situés à proximité.

LES ENJEUX

Les enjeux à l’échelle de la ville
• Un secteur d’entrée de ville à requalifier (accroche à la rue Roger Salengro, avec les tissus mitoyens, les noeuds routiers…) 
• Des liens ville / grands équipements à renforcer (Doua – Parc de la Feyssine …)
• Une dynamique de renouvellement urbain sur les Buers à articuler.

Les enjeux à l’échelle des quartiers
Ils se déclinent dans le cadre du développement durable selon les 3 thématiques suivantes :
1. Environnement
• Développer des espaces verts à l’usage des quartiers
• Inscrire le développement du quartier dans un projet de développement durable.
2. Social
• Mettre en place un programme de logements, qui permette l’accueil d’une population diversifiée, pour favoriser la mixité sociale
• Définir les conditions d’équilibre entre densité et qualité de vie
• Favoriser un nouveau mode d’habitat
• Favoriser les liens entre le quartier des Buers, de Croix-Luizet et de la Sainte Famille, par l’implantation d’équipements, facteurs de lien social, et l’organisation du bâti.
3. Economie
• Favoriser la mixité habitat – activité
• Mettre en place les conditions d’utilisation des modes de transport doux.
 

LE PROCESSUS

L’objectif de cette démarche est d’aboutir à l’élaboration et à la validation d’un projet urbain et architectural de référence pour le secteur, dans le cadre d’une concertation avec les habitants et les associations de quartier.
Le processus mis en place sur le projet du Terrain des Soeurs s’inscrit dans une ambition de qualité en terme de démarche, d’innovation architecturale et de respect des enjeux de développement durable. 

Le processus est constitué de 4 étapes clef.

1ERE ETAPE : LE CONCOURS EUROPAN AVEC LA DÉSIGNATION DE DEUX EQUIPES PRIMÉES
- Equipe lauréate : Studio Muoto architectes-urbanistes (Gilles delalex et Yves Moreau) pour le projet « Skyline »
- Equipe mentionnée : Frédéric Nakache et Fannie Orihuela architectesurbanistes pour le projet « Handshake ».

Suite à la proclamation des résultats, la ville de Villeurbanne s’est engagée à poursuivre la réflexion en concertation avec les habitants et en associant aux deux équipes primées l’équipe W14 architectes-urbanistes (Julien Odile, Marie
Deroudilhe et Michael Guzy) pour le projet « Terrain d’échange ».

2EME ETAPE : LA CONCERTATION AVEC LA RÉALISATION D’UN PROJET DE RÉFÉRENCE
La méthode mise en place s’appuie sur 2 instances de travail réunies lors d’Ateliers :

1. Le groupe de travail

Il est chargé d’élaborer le projet et se réuni lors de Workshops.
Il associe :
- Les 3 équipes de concepteurs, architectes et urbanistes Europan sélectionnées par la ville
- l’Agence d’urbanisme pour le développement de l’agglomération lyonnaise
- les services techniques de la Ville de Villeurbanne.
- le médiateur démocratie participative et animateur du groupe ressources
- le représentant d’Europan–France-Puca

2. Le groupe ressource

Il est chargé d’expertiser les propositions du groupe travail. Il associe :
- les représentants des habitants et associations du quartier
- les élus villeurbannais
- les personnes représentatives des grands sites à enjeux concernés
(congrégation religieuse, Opac de Villeurbanne, Université, commerçants, etc.)
C’est sur la base des échanges itératifs entre les deux instances que s’élabore progressivement un projet urbain composé de :
- un schéma d’aménagement de référence
- un cahier des charges architecturales et urbaines en vu de l’élaboration de l’OAQS qui sera intégrée au PLU.
Ce document a été validé par les élus en conseil de municipalité le 28 novembre 2005 et exposé au groupe ressource le 1er décembre 2005. Il a fait l'objet d'une présentation aux habitants, lors d'une réunion publique, le 16 juin 2006.

3EME ETAPE : L’OAQS
Vérification du projet au regard de la règlementation et rédaction de l’OAQS qui sera intégrée au PLU. Le groupe de travail associe :
- l’Agence d’urbanisme pour le développement de l’agglomération lyonnaise,
- les 3 équipes de concepteurs dont la coordination est assurée par l’équipe Nakache & Orihuela. 

4EME ETAPE : LES PERSPECTIVES; LA MISE EN OEUVRE OPÉRATIONNELLE
La 4éme étape s’inscrit dans la même exigence de qualité portée par la ville depuis le début de la réflexion.
Le choix de la mise en oeuvre opérationnelle pourra alors prendre différentes formes qui nécessiteront d’être précisées :
- lotissement et attribution de lots liés à une procédure de consultation
- opération publique d’aménagement (ZAC - PAE…)
Ce choix devra aussi prendre en compte l’engagement de la ville dans le cadre du concours Europan à confier à chacune des équipes retenues, un lot de cinquante logements pour mettre en oeuvre son projet.
CONTACT
FR | EN