E
U
R
O
P
A
N
F
R
ARCHIVES
Sessions :
Sessions :
Les projets
Retour
Grey Matter — Auby
Notre idée de « ville productive », s’éloigne volontairement de la notion littérale de « fabrication » et de l’idée attendue que la jeunesse en soit la force productrice. Si l’idée de de ville « productive » serait plutôt de créer « plus de sens », ne pourrions-nous pas nous libérer de ce lieu commun contraignant ? Et si la notion de productivité ne se focalisait pas seulement sur les jeunes mais aussi vers les seniors, afin de dépasser une ségrégation alarmante, pour rappeler que la ville productive peut aussi être inclusive ?
Notre concept de « boucle urbaine » à Auby rapproche les deux côtés du canal dans une vision commune et consolide l'idée d'une ville attractive et productive qui tient compte du spectre complet des âges, mettant en avant l’espace public piéton. Bien que la commune valorise son profil ‘jeune’, 36% de personnes ont plus de 50 ans et près de 2200 habitants auront bientôt plus de 60 ans.
Notre proposition s'articule autour de la synergie de différents acteurs dans le temps :
- Un nombre croissant de seniors indépendants, actifs et professionnellement disposés à contribuer.
- Une municipalité désireuse de convertir ses sites les plus attrayants le long du canal.
- Des régions qui améliorent les infrastructures de transport public.
- Des entreprises privées qui gèrent des établissements de santé, et cherchent à étendre leurs ambitions en tant que prestataire de services, conscientes de la valeur ajoutée et du marché porteur qu’il y a en prenant un rôle civique dans la ville.
- Les familles désireuses de déménager dans de nouveaux endroits, où elles peuvent vivre plus proche de leurs aînés avec un meilleur accès à la santé, à la nature et à l'éducation.
- Les personnes âgées indépendantes se relocalisant, car il existe « un champ des possibles » vecteur de sens pour contribuer, redonner, autogérer des établissements publics, soutenir des entreprises à temps partiel, aider la recherche académique ou scientifique, ou garder l'histoire minière vivante.
- Donner aux gens la possibilité de s'approprier davantage leur futur cadre de vie, et d'être inclus et actifs dans une communauté.
 
La boucle en forme de « 8 », connecte le cœur de ville à la rue Léon Blum, plus verte et multimodale. Les maisons à l’angle de la place deviennent des appartements de fonction pour les universitaires et le personnel soignant. Des services autogérés par la communauté des seniors ouvrent de nouveaux services de partage et marquent la promenade du canal dans la boucle.
Nous imaginons aussi un habitat intergénérationnel mutualisé et intégré, basé sur le partage, l’enrichissement des savoirs, et sur un circuit-court. Le nouveau plan urbain renforce le paysage et apportent des équipements sportifs majeurs. Les logements offrent un mélange de location et vente, axées sur l'intégration des seniors et des espaces partagées. Avec un programme autogéré à différente échelles pour soutenir une « écologie de la Santé », Auby peut réinventer le sens de la ville.
    L'avis du jury
    Grey matter peut s’entendre comme « matière grise » ou « cheveux gris ». Appuyé sur une éthique intergénérationnelle, le projet prend position en faveur de modes de vie productifs pour les seniors, tout questionnant des enjeux d’inclusion et de santé. À l’échelle urbaine, une boucle piétonne invite à la mobilité active en reliant des équipements du quotidien et de la santé. Le projet se focalise ensuite sur un habitat intergénérationnel et autogéré, directement associé à des lieux de partage, de création ou de transmission entre les générations.
     
    L’équipe contredit le lieu commun que l’activité et la productivité soit le monopole de la jeunesse, et critique la ségrégation des seniors, symboliquement relégués à l’isolement, à la passivité ou à la dépendance. C’est une proposition singulière dans la session, qui rappelle que la ville productive peut aussi être inclusive.
    L'équipe
          Grey Matter est le résultat d'une volonté de travailler ensemble sur des thèmes transversaux qui nous tiennent à cœur. L'équipe est composée d'associés, Matthieu Boustany, Benoist Desfonds, Elida Mosquera, Jérôme Picard avec la  contribution de Peeraya Suphasidh.
          Les quatre associés se sont rencontrés à travers leur expérience commune dans de prestigieux bureaux internationaux à travers le monde. Ils se réunissent pour créer Local en 2019 entre Bergen et Paris, pour rappeler que nous sommes tous à la fois nomades et sédentaires, migrants et locaux.
          Transmettre des savoirs et savoir-faire, vieillir ensemble, chercher à adapter et recomposer notre environnement bâti existant autour de nouvelles valeurs partagées, remettre en cause l'évolution du rôle de la culture et des lieux de travail, construire avec du bois, ou donner l'accessibilité au sport pour tous, sont quelques-unes des questions que nous nous posons. Nous sommes des acteurs locaux dans un système mondialisé où notre pratique du design essaie de combler le fossé entre deux oppositions apparentes. Local apporte des solutions simples à des situations complexes.

           
          CONTACT
          FR | EN